Des résultats impressionnants en 2017 pour Kering

Mardi 13 février 2018, Kering à publié ses résultats annuels. Ils sont historiques et en grande partie dû à Gucci.
Le résultat opérationnel courant du groupe a augmenté de 56,3% pour atteindre 2,948 milliards d’euros, soit 19% d’un chiffre d’affaires de 15,47 milliards d’euros. Cela représente 3 milliards de plus qu’en 2016.
Ces chiffres sont le résultat des performances hors norme de Gucci, ce qui a fossé les estimations de Factset et Bloomber qui pré-visionnaient sur des chiffres entre 15,35 et 15,38 milliards d’euros.
La marque italienne rencontre un succès planétaire depuis l’arrivée du créateur Alessandro Michele, elle a franchi pour la toute première fois les 6 milliards d’euros de vente. A elle seule, Gucci a réalisé le tiers du chiffre d’affaire, ce qui représente 70% des profits du groupe.
Ces performances extraordinaires sont probablement dû au fait que la marque a étoffé son offre:
– Proposant aux Millenials des produits plus accessibles
– Étendant son offre pour hommes
– Étendant son offre de lunettes et de bijoux
– Elle s’est lancée dans la décoration
En plus de ces différents changement, la Maison profite également, tout comme ses concurrents, d’une augmentation plus que significative des achat de la part de la clientèle chinoise. Et cela sans parler de la hausse massive de ses ventes en ligne, qui ont grimpé de 80%.

Kering souligne qu’en terme de perspective il « s’astreindra en 2018 à un pilotage et une allocation rigoureuse de ses ressources, en vue d’améliorer à nouveau sa performance opérationnelle, de maintenir une génération de cash-flow élevée et de faire progresser la rentabilité de ses capitaux employés ».
Le groupe préfère se prémunir, mettant en avant l’environnement « incertain, qu’il s’agisse du contexte macro-économique ou des aléas géopolitiques, avec des événements qui peuvent notamment influencer les tendances de consommation et les flux touristiques. » En plus de ces différents éléments, le groupe pense également que « L’évolution récente des parités monétaires, et notamment le renforcement de l’euro contre la plupart des autres devises, est un élément susceptible de peser sur les indicateurs du Groupe. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s