Boucheron, son histoire

La famille de Frédéric Boucheron exerçait le métier de marchands drapiers. A l’âge de 14 ans, il décide de suivre sa passion pour la joaillerie en se promettant de toujours garder en mémoire ses origines.

Frédéric Boucheron a choisi le métier de joaillier non pas seulement pour l’amour des pierres précieuses, l’amour du beau et l’amour des femmes mais aussi pour ses vertus uniques de célébration. Un client, a peine a-t-il franchi le seuil de la boutique qu’il a le sourire aux lèvres. Il vient ici célébrer un événement important de sa vie.

Frédéric Boucheron crée la Maison en 1858 sous le Second Empire. C’est un esprit éclairé, audacieux et visionnaire. Passionné par la beauté et par l’architecture parisienne, il ouvre sa première boutique au Palais Royal qui est alors le centre du luxe. Le succès est immédiat, au cliquant de l’époque il oppose l’invention et le charme. Les élégantes s’arrachent ces créations, on dit déjà que ces bijoux d’un genre particulier « ne se trouvent que chez Boucheron ».

La boutique Boucheron du Palais Royal.jpg

 

Frédéric Boucheron est un aventurier qui va chercher lui-même les pierres dans les mines pour être certain d’acquérir les plus belles.

Dès 1866 il crée ses propres ateliers.

Frédéric Boucheron reçoit la médaille d’or en 1867 lors de l’exposition universelle de Paris pour son esprit d’innovation dans la création de bijoux.
C’est un précurseur de style et de techniques dont certaines inventions comme le collier sans fermoir, le drapé d’or et le multiporté,…
Ces techniques seront récompensées aux différentes Expositions Universelles.

Gabrielle Boucheron (Bonin), 1873.jpg
Gabrielle Boucheron (Bonin), 1873

En 1878, lors de l’exposition universelle de Paris, la Maison Boucheron remporte le grand prix pour ses créations parmi lesquelles un collier de saphirs crée pour Marie-Louise MacKay. Il est orné d’un saphir central de 159 carats. C’est à cette époque qu’apparaisse les premiers dessins de pièces serpent dans les archives.

Capture12.JPG

Pour honorer quatorze années d’amour conjugal il offrira en 1887 à son épouse Gabrielle un diamant taille coussin acheté lors de la vente des joyaux de la Couronne de France. Ce diamant de 6,28 carats sera monté sur un bague en gage d’amour et de la vie partagée. Frédéric Boucheron était le seul acquéreur français de cette vente.

Gabrielle Boucheron, bague diamant, 1920.jpg

En 1889, a l’occasion de l’exposition universelle de Paris, la Maison Boucheron présente son premier collier « point d’interrogation ». C’est encore aujourd’hui un incontournable de la Maison.

ef782200d00fdead92ad7e06a3df4f18.jpg

A la recherche d’une adresse encore plus extraordinaire, il s’installe dès 1893 place Vendôme, devenant ainsi le premier joaillier contemporain à ouvrir une boutique sur la place. Fasciné par la lumière il choisi le numéro 26 pour son emplacement extraordinaire ou l’éclat du soleil irradie les pierres du matin jusqu’au soir.
Le 26 place Vendôme est un hôtel particulier de Nocé. Il est devenue monument historique en 1930.
Les ateliers y seront également déménagés.
Il partagera les lieux avec la Comtesse de Castiglione qui est locataire de l’entresol.
Cette boutique est composée de divers salons décorés suivant une inspiration différente et d’un cabinet chinois qui reflète l’éclectisme et l’exotisme de la Maison.

En 1894, le rapport de l’Exposition d’Anvers  le définit ainsi « La réputation de cet exposant est aujourd’hui universelle. Il tient une des premières places parmi les joailliers de notre époque. Fils de ses oeuvres, Mr Boucheron a fondé sa maison en 1858; au bout de quelques années  il avait une vogue qui justifiait la richesse de ses modèles et le choix des pierres qu’il employait. En 1867, la première fois qu’il exposait à Paris, il obtenait une médaille d’or; en 1873, un diplôme d’honneur lui était accordé à Viennes; en 1876, le gouvernement français lui décernait la croix de la Légion d’honneur pour sa participation à l’Exposition de Philadelphie, ou il remportait la plus haute récompense. A l’Exposition de Paris en 1889, un grand prix et la croix d’officier de la Légion d’honneur. Cette fois encore Mr Boucheron remporte à Anvers un diplôme de grand prix. »

En 1897, la Maison Boucheron ouvre sa première boutique à Moscou. Elle sera transférée en 1911 à Saint Petersbourg. La boutique de Moscou réeouvrira en 2003.

A l’occasion de l’exposition universelle de Paris en 1900, Boucheron reçoit la médaille ‘or et s’affirme comme l’un des acteurs majeurs de l’Art Nouveau.

Frédéric Boucheron décède en 1902. Son fils Louis, ingénieur civil des Ponts et Chaussées, licencié en droit et bientôt juge du Tribunal de Commerce prend la relève.

Louis Boucheron.jpg

Louis ouvre en 1903 une boutique à Londres sur New Bond Street et constitue à New York la Boucheron Company Incorporated.

Les expositions se succèdent à Liège, Milan, Madrid, Saragosse, Bruxelles,..

En 1909, premier voyage de Louis Boucheron en Inde. Consacrés aux achats de pierres précieuses et aux ventes de bijoux, ces voyages marqueront profondément la création de la haute joaillerie de la Maison Boucheron.

La Première Guerre Mondiale survient et interrompt toutes les activités.

En 1928, le Maharadjah de Patiala dépose chez Boucheron 7571 diamants et 1432 émeraudes. Ces pierres serviront à créer 149 pièces dont sept colliers extraordinaires.

 

Maharaja de Patiala, 3eme en partant de la gauche.jpg
Maharaja de Patiala, 3eme en partant de la gauche

La Maison Boucheron est chargée par le Shah d’Iran en 1930 d’expertiser les joyaux de la couronne et devient alors le conservateur officiel du trésor national.

Depuis 1936, Louis Boucheron a appelé ses deux fils (Fred et Gérard) auprès de lui. Ils font désormais partie du Conseil de la Société et se sont empressés comme leur père de développer le département « Voyages et Expositions ». Fred, l’aîné est responsable du service achat de pierres précieuses et des relations interprofessionnelles. Gérard s’est vu attribuer la partie commerciale, choix de modèles, créations, relations avec la clientèle.

Les deux fils Boucheron seront mobilisés, Fred est même fait prisonnier jusqu’en 1942.

Durant la guerre, Hermann Goering, militaire et homme politique allemand, de passage chez Boucheron repartira furieux, les vitrines ayant été vidées à son intention.

Dans le Figaro du 9 mars 1942 on peut lire: « Entre deux ballets de l’Opéra, le défilé des mannequins fut un ravissant coup d’oeil, mais les bijoux de Boucheron ajoutaient à la beauté de ces robes. »

La première montre reflet est lancée en 1947.

Lancement des premières pièces de la collection serpent en 1968. Cet animal protecteur est symbole d’infini deviendra un des codes de la Maison.

Gérard cède volontairement les rênes à son fils Alain malgré son jeune âge (né en 1948) dans les années 70.

En 1973, ouverture de la première boutique au Japon.

La Maison Boucheron fête ses 130 ans en 1988 lors d’une grande rétrospective au Musée Jacquemard André et lance son premier parfum.

Boucheron.jpg
Frédéric Boucheron, 1895

En 1994, la société familiale est vendue à la société Schweizerhall.

Le groupe Gucci reprend Boucheron en 2000.

2004: Lancement de la bague signature de la maison: Quatre

Développement de Boucheron en Asie du sud-ouest dès 2005 avec l’ouverture de la boutique de Shangai, suivie de Hong-Kong, Kuala Lumpur, Singapour et Pékin.

En 2008, célébration des 150 ans de la Maison au Petit Palais à Paris.

En 2010, création du garde-temps haute joaillerie Ladyhawke Tourbillon, célébrant la collaboration de la Maison Boucheron avec la manufacture Girard-Perregaux.

La Maison Boucheron fait partie du groupe Kering.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s