Exposition: Les mondes de Chaumet

La Maison de haute joaillerie Chaumet poursuit son périple en Asie. En effet, après l’exposition « Splendeurs impériales » qui eu lieu dans la Cité Interdite en Chine, la voilà à Tokyo.

Ce sont environ 300 pièces compris entre le 18eme siècle et nos jours qui seront exposées. Elles ont été rassemblé au cours des deux dernières années par 40 collectionneurs privés et 15 musées. 200 prototypes de diadèmes Chaumet seront également à admirer.

Les objets sélectionnés sont «dédiés au savoir-faire et à l’art de la maison», explique Karine Hugenaud, restauratrice de Chaumet en charge des expositions.

w_001.jpg
Collier « pieuvre » Chaumet, 1970 :  Or, cristal de roche dépoli, jaspe, diamants et rubellite

L’exposition sera organisée autour de plusieurs thèmes. Dans une pièce se trouvera des portraits de clients et de muses notoires de Chaumet. Notamment les deux femmes de Napoléon, Joséphine et Marie-Louise.
Marie Antoinette fera également son apparition par le biais de certains de ses laques japonais qui seront exposés. Ils ont été authentifiés par la fondatrice de Chaumet, Marie-Étienne Nitot.

Une autre pièce de l’exposition sera consacrée aux bijoux transformables. L’une de ses pièces est une aigrette colibri en or, argent, rubis et diamants qui peut se transformer en broche.

10CHAUMET-INYT1-jumbo.jpg
Aigrette « colibri », Chaumet, vers 1880. Or, argent, rubis et diamants.

La pièce maîtresse de l’exposition devrait être la tiare du pape Pie VII de 1804, prêtée par le Vatican. La coiffe est surmontée d’une croix en diamant et d’une grande émeraude de 405,5 carats, cadeau de Napoléon. La gemme a récemment passé des mois dans les ateliers Chaumet pour restauration tandis que des experts ont également tenté de déterminer son origine.

Une parure de haute joaillerie a été créée spécialement pour l’événement, inspirée d’une tradition naturaliste commune, de l’art japonais et des créations Chaumet.

Parure-Les-Mondes-de-Chaumet-Journal-du-luxe.png
Collier d’inspiration japonaise, Chaumet, 2018.

« Sur plus de deux siècles d’existence, Chaumet s’est montré curieux de tout, de tous les ailleurs, historiques comme exotiques. De cette curiosité ressort un intérêt particulier pour le Japon qui marque encore la création contemporaine. » – Henri Loyrette, président honoraire du musée du Louvre

Du 28 juin au 17 septembre 2018

Musée Mitsubishi Ichigokan
2-6-2 Marunouchi
Chiyoda-ku
Tokyo 100-0005
Japon

En savoir plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s