Hermès, son histoire

Thierry Hermès est né le 15 janvier 1801 à Krefeld en Allemagne.

En 1837, il part à Paris ou il ouvre rue Basse-du-Rempart (aujourd’hui disparue), sa petite boutique en tant que maître artisan harnacheur sellier. Il vend des harnais et différents équipements pour chevaux.

thierry-hermes_159-profile

En 1867, il sera récompensé lors de l’exposition universelle par la médaille première classe. Le succès est fulgurant à partir de cette date, le tsar Nicolas II lui passe commande pour faire équiper ses chevaux. Petit à petit, la clientèle d’Hermès devient une clientèle prestigieuse et elle finit par devenir une marque de luxe.

Thierry Hermès décède le 10 janvier 1878, son fils Charles-Emile Hermès prend la suite de son père. Il implante l’entreprise en 1880 au 24 rue du Faubourg-Saint-Honoré et étendra les activités à la maroquinerie. Dès la fin du XIXe siècle Hermès propose des sacs, pochettes et sacoches en cuir pour les cavaliers.
Charles-Emile sera très vite secondé par ses deux fils, Adolphe et Émile-Maurice.

En 1902, Hermès devient Hermès Frères.

Ce n’est que près de 100 ans après sa création qu’Hermès débute dans le secteur de l’horlogerie. Cette nouvelle orientation vient du fait qu’en 1912, Emile Hermès fabrique un premier bracelet de montre pour sa fille Jacqueline.

En 1914, les petits fils du fondateur, Adolphe Hermès et Émile-Maurice Hermès, regardent attentivement le développement de l’automobile. Ils y voient un potentiel futur marché. Emile-Maurice est envoyé en Amérique durant la Première Guerre mondiale pour contrôler l’achat de cuirs destinés à la cavalerie française. Son idée s’y confirme. Les personnes peuvent désormais voyager plus facilement grâce à la voiture. Un marché est en création pour la vente de bagages qui se doivent d’être plus adapté à leurs nouveaux moyens de locomotion.

Émile-Maurice Hermès rapporte des États-Unis le système de fermeture à glissière (ou fermeture Éclair) inventé aux USA et dont il obtient l’exclusivité d’utilisation en France.

Émile-Maurice Hermès reste seul à la tête de la Maison dans les année vingt. Il va considérablement développer la gamme de produit notamment dans la maroquinerie cousue sellier avec des bagages et des sacs.

Père de quatre filles, Émile Hermès a bientôt trois gendres, Robert Dumas, Jean-René Guerrand, Francis Puech, qui deviendront des associés.

Robert Dumas va prendre la succession de son beau-père et travailler en collaboration avec Jean-René Guerrand. Ils développeront la marque en duo. Jean-René s’occupera de créer et de développer la branche parfum dès 1950 et Robert Dumas lui s’occupera de la maroquinerie et des carrés de soie.

Robert Dumas, dans les années trente, crée un sac à main pour dame, le futur Kelly qui s’est appelé tour à tour Haut à Courroies, Sac de voyage à courroie pour dames et Sac à dépêches pour dames. Son nom lui vient de Grace Kelly qui en est une grande amatrice. Tellement, qu’elle en a commandé une demi-douzaine dans des nuances variées. Le futur Kelly prend ce nom en 1956 lorsque la future princesse de Monaco se sert de son sac comme bouclier à l’encontre des paparazzis pour protéger son futur enfant. La photo fait la couverture du magazine Life.

En 1937, Robert Dumas crée le premier carré de soie « Jeu d’omni-bus et de dames blanches », clin d’œil à l’inauguration de la ligne Madeleine-Bastille. La guerre permet au foulard de se mettre en avant par le biais des ouvrières de l’armement qui le portent sur la tête pour protéger leurs cheveux.

En 1960 né le code couleur orange d’Hermès. Le orange vient d’un manque de colorants sous l’Occupation. A l’origine les boites de la marque étaient de couleur crème avec une bordure dorée qui imitait la peau de porc. Elles sont ensuite devenues couleur moutarde avec une bordure marron pour finir par le orange si connu.

En 1978, Jean-Louis Dumas (arrière-arrière-petit-fils du fondateur) prend la tête de l’entreprise et met en place le réseau mondial de magasins Hermès.

Cette année marquera un tournant important pour Hermès dans l’horlogerie. En effet, l’entreprise va créer la société La Montre Hermès SA. Elle sera chargée de produire et de commercialiser l’ensemble des collections de la marque. C’est à cette période qu’on voit apparaître des modèles iconiques comme la montre Arceau (rappel la forme de l’étrier).

En 1987, Hermès fête ses 150 ans.

En 1992, les ateliers de fabrication et les bureaux de création s’installent à Pantin.

En 2004 Patrick Thomas  travaille en duo avec Jean-Louis Dumas qu’il fini par remplacer en 2006 à la tête d’Hermès. Il devient le premier gérant non-familial du groupe. Il restera à la tête de la Maison jusqu’en 2014 ou il passera le relais à Axel Dumas (neveu de Jean-Louis, membre de la 6e génération Hermès).

Petit h a vu le jour début 2010, c’est le dernier dernier né des Métiers du Groupe Hermès. L’équipe de Petit h collabore avec des créatifs pour la fabrication d’objets unique en recyclant les matières de ses différents sites de production. Ces matières étaient à l’origine vouées à la destruction.

Photo-comex.jpg
Comité exécutif d’Hermès (De gauche à droite : Pierre-Alexis Dumas, Wilfried Guerrand, Olivier Fournier, Charlotte David, Axel Dumas, Guillaume de Seynes, Florian Craen, Eric du Halgouet)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s